Saturday, May 04, 2019

Article interessant

http://www.laviedesidees.fr/Le-capitalisme-democratique.html

"Il y a donc un lien de causalité entre la déconsolidation démocratique et le fait que, dans la période récente, la captation de la quasi-totalité des fruits de la croissance économique par la petite minorité des plus aisés se soit accompagnée d’une stagnation voire d’une régression du niveau de vie du plus grand nombre. "

Conclusions douteuses, quoique prévisible de la gauche Française...

La montée populiste américaine, par exemple, a peu a voir avec l'égalitarisme économique et beaucoup plus a voir avec une cassure modernité (villes) vs conservatisme (campagnes).
Meme chose pour le Canada. Dans les 2 cas, la classe moyenne ont, dans l'absolu, significativement profitées des 30 dernières années de progrès économique.

Et que dire de la France et de ses gilets jaunes, certainement un mouvement des plus populistes qui existent présentement dans le monde. La France est certainement aussi un des pays avec le plus ample cadre légal pour la protection et redistribution économique.

Les exemples abondent.

Je ne nie pas la pression exercée par les inégalitées économiques dans le processus de desafectation politique, mais il n'en est bien souvent pas la cause principale.

Il me semblerait plutot que la source se trouve au contraire dans la nature non-participative (l'encroutement) des institutions démocratique qui sont maintenant uniquement associées a l'intelligentsia dans leur definition et mise en place.

Au final, c'est le système d'éducation qui est malade car il enseigne que la politique est un monde séparé de la vie de tout les jours réservé a certain qui nous 'gouvernent'.

Lorsque que la politique s'ouvrira a tous, le populisme deviendra chose du passé.